Blog

Comment trouver un nom de marque original et accrocheur ?

Faut-il avoir une idée pour se lancer dans l'entrepreneuriat

Tu désires te lancer dans la création d’entreprise ? Que tu souhaites ouvrir un magasin de vêtement, une charcuterie, un blog, une collection de montre.. il te faut trouver un nom de marque percutant. Cette recherche fait partie à part entière dans l’établissement de ta stratégique d’entreprise.

Ce nom de marque doit être original, facilement mémorisable et accrocheur. Mais attention à ne pas commettre certaines erreurs lors du choix de ce nom. Il te faut être vigilant car sur le plan juridique si le nom de marque choisi est déjà utilisé tu pourrais être accusé de faire de la contrefaçon par exemple.

Comment définir mon nom de marque ?

Avant toute chose, tonfutur nom de marque doit être :

  • Court
  • Facile à retenir
  • En cohérence avec le(s) produit(s) et/ou service que tu propose
  • Intemporel
  • Clair (donc non ambigu)
  • En cohérence avec les valeurs de ton entreprise

Quelles sont les valeurs de mon entreprise ?

Dans un premier temps, il te faut définir l’univers de ta marque afin de définir quelles sont les valeurs de ta marque, la vision que tu as de celle-ci et la manière dont tu souhaites qu’elle soit perçue.

Par exemple pour une marque de pomme biologique, on met avant tout en avant le fait de respecter l’environnement, le produit, la manière de récolte… On montre le contexte, les bienfaits et on encourage à participer à cette révolution de la manière dont consommer. 

En sommes, tu dois écrire l’histoire de ton entreprise et de ta marque. Qu’est-ce qui t’inspire ? Quelles sont les traits de ta personnalité que l’on retrouve dans celle-ci ? Quels images et son te ressemble ? Tu dois avant tout faire rêver et donner envie !

Et si tu faisais un brainstorming ?

Il n’est pas toujours évident de mettre en ordre ses idées. Alors pourquoi ne pas toutes les écrire sur un tableau blanc ou sur une feuille blanche ? Lorsque l’inspiration est trop présente et qu’elle défile, le mieux est de tout noté. Tu penses à un thème, à un sujet, ou à un mot ? Note-le puis continue à écrire ce que t’inspire ce mot et ainsi de suite.

Une fois la créativité redescendue, prend le temps de reprendre l’ensemble de ces notes afin d’analyser, quelles expressions ressortent le plus par exemple.

Mon idée est-elle disponible ?

Une fois ce travail de recherche terminée et que tu penches pour un nom de marque potentiel, viens le moment de vérifier la disponibilité de ce ou ces futur(s) nom(s). Si tu peux sélectionne en plusieurscela te permettra d’élargir tes chances d’avoir un nom disponible !

Ensuite il va falloir vérifier en :

  • Consultant la base de marque de l’INPI,
  • Regardant sur google si les noms sont déjà pris, dans quelles conditions et pour quelles utilisations,
  • Allant voir si le nom de domaine est déjà utilisé (.com, .fr, .ovh…)

Interroges ton entourage !

Une fois le nom de marque choisi il est temps d’interroger ton entourage sur le sujet. Il est bien de demander l’avis de ton entourage voir de tes futurs clients puisque cela va te permettre de voir si les gens comprennent, arrive à mémoriser et si le nom leur parait “logique”. Autrement dit, si je dis ton nom de marque cela doit, dans l’esprit des gens, faire tilt et ils doivent faire le rapprochement entre ton nom de marque et ton produit et/ou service.

Tu peux si tu le souhaites leur soumettre plusieurs idées de nom de marque et voir quel est celui qui remporte le plus de suffrage auprès des personnes interrogés !

Protèges ton nom de marque

C’est bon tu es enfin décide, il est désormais temps de protéger ton nom de marque. Le plus tôt sera le mieux, car le processus d’enregistrement est assez long (environ 3 à 4 mois). Les démarches se font auprès de l’INPI, je te conseille d’enregistrer ton nom de marque à ton nom personnel plutôt qu’au nom de ton entreprise. Certaines personnes préconisent de s’envoyer par LRAR le nom de marque pour protéger celui-ci. Ce n’est désormais plus suffisant, tu devras quand même passer par l’INPI.

 

Créer son entreprise individuelle